4 questions à un apprenti : Florian Grein

La valeur ajoutée de l’apprentissage, ses missions pour l’agence Faragou, le bilan de sa première année en alternance, ses conseils pour les futurs apprentis. A mi-parcours, on fait le point avec Florian Grein.

Note à l’attention des lecteurs : pour conserver l’authenticité des propos, la rédaction retranscrit les réponses des étudiants mot à mot.

1) Selon toi, quelle est la valeur ajoutée de la formation en apprentissage par rapport à la formation universitaire traditionnelle ?

La valeur ajoutée de cette formation est de fusionner à la fois l’apprentissage en entreprise et l’apprentissage en faculté. Le contexte traditionnel de l’université se marie avec la force professionnelle insufflée par le Master ICONES.

2) Quelles sont tes missions en entreprise ?

Elles sont multiples. J’ai le plaisir et l’opportunité de tenir des responsabilités et d’incarner le titre de Responsable Communication au sein d’une entreprise reconnue dans l’architecture du paysage. Ces atouts me permettent d’être polyvalent dans mon travail.
Celui-ci se résume par la réalisation intégrale des plaquettes de communication de l’agence (book de présentation, curriculum vitae de l’agence, flyers, fiches de références, etc.), la refonte d’un nouveau site internet, la gestion des relations clients liées à la communication (presse, médias, journalistes, publicitaires et commerciaux), la gestion des réseaux sociaux et la communication d’une nouvelle dynamique, etc.

3) Quel bilan effectues-tu de ta première année en alternance ?

Un bilan positif ! Cette expérience professionnelle est l’une des plus enrichissantes que j’ai pu connaître.
L’année de mon arrivée a été une période charnière pour l’Agence Faragou puisque l’activité a été reprise par le fils du fondateur, César Faragou. Celui-ci apporte une nouvelle dynamique à l’agence qui passe notamment par la communication. Nouvelle gérance, nouvelle comm ! Je reste surpris de tout ce que j’ai pu réaliser depuis mon arrivée. Vivement la suite !

4) Peux-tu prodiguer des conseils pour les étudiants qui souhaitent se lancer dans une formation en apprentissage ?

Être averti, curieux, intéressé et proposer des solutions qui permettent à l’entreprise de pouvoir communiquer de manière originale et concrète.

4 questions à une apprentie : Julie Tessarolo

La valeur ajoutée de l’apprentissage, ses missions à la SNCF, le bilan de sa première année en alternance, ses conseils pour les futurs apprentis. A mi-parcours, on fait le point avec Julie Tessarolo.

Note à l’attention des lecteurs : pour conserver l’authenticité des propos, la rédaction retranscrit les réponses des étudiants mot à mot.

– Selon toi, quelle est la valeur ajoutée de la formation en apprentissage par rapport à la formation universitaire traditionnelle ?

La formation en alternance me permet d’être plus indépendante, de mettre un pied durable dans le milieu professionnel, de me faire des contacts et ainsi créer petit à petit mon réseau. Elle permet aussi de lier le théorique (avec les cours dispensés à l’université) et la pratique notamment grâce à l’alternance mais aussi à travers de nombreux projets que l’on réalise dans notre formation. Certains projets que j’ai pu réaliser à l’université m’ont permis d’acquérir des bases dans le domaine de la communication et de mettre en pratique des savoirs qui m’ont été transmis lors de cours magistraux. Ils me permettent de mettre en place ce que j’ai appris pour pouvoir redéployer ces compétences dans mon entreprise de manière plus pertinente. Par exemple, les compétences graphiques que j’ai pu acquérir lors de mon cursus universitaire m’aident beaucoup dans la réalisation de publications et d’articles au sein de mon entreprise. De la même manière, les tâches que je réalise en entreprise me permettent d’apporter de la valeur ajoutée à mes projets universitaires et mon entreprise me sert de terrain pour certains projets.

– Quelles sont tes missions en entreprise ?

Au sein de la SNCF je fais partie du Pôle Qualité Production et Services. D’une part, l’ouverture de mon poste en alternance avait pour but la création d’une page Facebook TER Côte d’Azur. Une de mes missions principales a donc été de créer ce projet et de réaliser un dossier de recommandation pour le présenter à toute l’équipe. D’autre part, je m’occupe de l’alimentation du blog de la ligne TER Les Arcs – Vintimille et je fais une veille constante sur les réseaux sociaux ce qui donne lieu à la réalisation d’une revue digitale chaque semaine. De plus, il m’arrive de participer à des partenariats événementiels comme le Rolex Monte-Carlo Masters, de participer à des salons dans des écoles et de réaliser des affiches pour l’interne et l’externe.

– Quel bilan effectues-tu de ta première année en alternance ?

Ma première année de Master s’est vue être un réel défi pour moi. Elle m’a permis d’être plus organisée entre le travail professionnel et universitaire et d’avoir le sens des priorités en termes de tâches. Après avoir réalisé plusieurs stages en communication, l’alternance est plus bénéfique car nous sommes totalement immergés dans le monde de l’entreprise. Des tâches à long terme ainsi que des responsabilités plus importantes nous sont confiées car nous avons le temps de prouver notre expertise auprès de notre équipe. Il est important pour moi d’avoir ces 2 ans d’expérience avant de rentrer entièrement dans le monde du travail car cela me permet d’apprendre tout en travaillant et ainsi d’être plus vite opérationnelle lors d’une future embauche. De plus, notre entreprise d’accueil est plus légitime pour nous recommander et nous aider grâce à son réseau dans notre future recherche d’emploi.

– Peux-tu prodiguer des conseils pour les étudiants qui souhaitent se lancer dans une formation en apprentissage ?

Si je devais donner un conseil aux étudiants qui souhaitent faire une formation en apprentissage comme le Master ICONES, ce serait de postuler à des offres qui vous correspondent et dans lesquelles vous pourrez vous épanouir. Pour cela la recherche sera longue et fastidieuse mais une fois l’alternance trouvée ce n’est que du bénéfice pour vous. N’hésitez pas à vous rendre à des salons, à aller à la rencontre des professionnels, à relancer les entreprises, à faire jouer votre réseau actuel, à entretenir votre profil LinkedIn… Lors d’un entretien d’embauche, montrez ce que vous savez faire, mettez en avant vos compétences mais surtout restez vous-même, c’est la clé de la réussite.

Le Master ICONES renouvelle son logo : du contenu pédagogique à une symbolique pourvue de sens

Depuis la rentrée universitaire 2018/2019, Le Master CCOSII (Communications, Cultures Organisationnelles, Stratégies d’Images et Internet) a changé de dénomination pour s’intituler ICONES (Ingénierie de la Communication Organisationnelle, Numérique et Stratégique). « ICONES » comme « IMAGES de l’organisation » dans le sens de Gareth Morgan[1], ces vecteurs fondamentaux et problématiques de communication interne, externe et interpersonnelle au sein des entreprises et des institutions.

Dans le cadre de cette évolution en matière de communication institutionnelle, la Direction du Master a initié en partenariat avec l’agence Bosnakian Communication, un projet de refonte de son logo. Impliqués via l’organisation d’un brainstorming, les étudiants du Master ont pleinement participé à son élaboration et à son choix définitif.

Le nouveau logo du Master s’inscrit dans une philosophie pourvue de sens. Chaque élément du logo a été conçu dans une logique symbolique en phase avec le contenu pédagogique du Master.    

Les deux bulles conversationnelles

Master ICONES seul 

Graphiquement conçues pour englober l’écriture « Master ICONES », elles connotent iconographiquement les fenêtres de conversations numériques sur les réseaux sociaux, les applications et les SMS.

Du point de vue de la dénotation, elles sont représentatives du message que souhaite délivrer l’organisation via le canal numérique. Elles sont également représentatives du dialogue qui doit être instauré au sein de l’entreprise ou de l’institution via ses réseaux internes.

De la transparence au reflet : l’image…

La bulle conversationnelle en transparence/reflet arrive dans un second temps. Symboliquement, elle sous-entend une réponse au message initial :  le feed-back, l’ouverture au dialogue, le débat, l’échange…

Elle est aussi représentative de l’IMAGE. Oui, une entreprise est à l’image de son degré d’ouverture au dialogue. L’image de l’entreprise est donnée à voir par le contenu de son message, le discours qu’elle développe. Un discours qui ne doit pas être voué à l’unilatéralité.

Le symbole du huit couché : l’infini communicationnel 

8couchéLe mariage du C et du O forme un symbole : le 8 couché. Il représente l’infini. La communication, créative et innovante dans son essence, permet une infinité de perspectives aux organisations sous un angle systémique, global ou holistique…

Autrement dit, il incarne le lien, la symbiose, le mariage intime entre la communication et l’organisation, entre la théorie et la pratique, entre les savoirs et l’apprentissage. Les deux ne font plus qu’un. Dans cette optique, la communication est revalorisée dans un sens nécessairement humaniste, et sortie de ses fonctions artifices injustifiées, de sa précarisation.

Affranchie des conceptions réductrices et des représentations simplistes, la communication au sein des organisations se révèle comme un processus transversal, à la fois complexe et valorisant, dont l’humain est le dénominateur commun. Intrinsèquement riche en opportunités de développement, elle incarnera, à l’aube de sa professionnalisation, le dynamisme des communautés humaines et plus généralement toutes synergies dans l’entreprise. Autrement dit, cet infini communicationnel ne peut se matérialiser sans unités communicantes entrées en apprentissage par conviction ou passion pour cette profession à part entière : oui, communiquer est un métier.

Stylisation de la lettre E :

E

La lettre E a été stylisée pour être représentative des menus de navigation sur les dispositifs numériques. Ces derniers donnent accès à l’architecture d’un site ou d’une application. La lettre E représente donc à fortiori l’architecture stratégique des projets de communication et l’ingénierie de la communication numérique. Ces deux dimensions sont prépondérantes dans le contenu pédagogique du Master ICONES.

 

Le logo en intégralité

Master ICONES + Intitulé

 

_

[1] Morgan, Gareth, Les images de l’organisation, Les Presses de l’Université Laval, 1999

 

Le Magazine des étudiants du Master CCOSII – ICONES est disponible !

Le mardi 9 avril 2019, les étudiants du master CCOSII-ICONES ont organisé la cinquième édition de son « Forum Professionnel » consacré cette année à la thématique « Créativité, Innovation et Communication ». Vous trouverez ci-dessous le journal du forum à télécharger en version PDF :

Journal master CCOSII-ICONES

Le Master CCOSII-ICONES présent aux Palmes de la com’ 2018 !

Jeudi 22 novembre 2018 au Centre Universitaire Méditerranée à Nice se sont déroulées les 18èmes cérémonies de remise des Palmes de la com’ organisées par Azur Pro Com. Partenaires de cet événement, les étudiants du master CCOSII-ICONES, étaient présents, notamment Jordan Nikolovski membre jury étudiant.

Au cours de cette soirée, les différentes agences de communication de la région ont proposé leurs campagnes de communication. Plus de 74 campagnes se sont disputé les différentes palmes dans près de 10 catégories. Ce sont plus de 300 professionnels qui ont concouru pour le titre, jugés par un jury professionnel et étudiant. Les grands vainqueurs de cette édition sont : les agences Ipanemas, Combak, Pole Company, Marsatwork, The Virtual Propaganders, Just Happiness.

Bravo aux gagnants qui ont su se démarquer par les créations de qualité et par leurs idées originales. À la suite de la cérémonie, un buffet dînatoire a été offert à l’ensemble des personnes conviées afin de pouvoir échanger entre professionnels et étudiants.

Assister à un tel évènement est une aubaine pour nous étudiants communicants. L’ensemble des master 1 et 2 ICONES remercient Azur Pro com pour l’organisation de cette cérémonie. Nous remercions aussi le Master ICONES pour le financement de notre participation

F.C.

Claudine Batazzi

Claudine-BATAZZI-221x300

 

Claudine Batazzi

Professeur en Sciences de l’Information et de la Communication, Université de Nice Côte d’Azur

 

 

 

 

 


PRÉSENTATION RESUMÉE DE L’ENSEIGNEMENT


HMCOS301 Formes de communications et intercultures organisationnelles: dispositifs stratégiques. Mutation des modèles managériaux, économique, gestionnaire, normes, droit, éthique

  1. Eclairer les idéologies sociétales et managériales (les organisations au cœur du symbolique, les mythes et les rites dans les organisations…)
  2. Les organisations à l’ère du numérique (Les caractéristiques d’une économie numérique, les changements induits par le numérique….)

Validation :

  • DS final de 2h en fin de période,
  • Un travail par deux : étude de la communication d’une entreprise à travers son site et sa page web : voir le symbolique (communication cachée) choisir une entreprise, analyser les supports de communication et présenter à l’oral sous forme de Power point.

 

Frédéric Ely

00229902fn9d9bz5_ts=1345628835000

Frédéric ELY

Maître de conférences à l’Université de Nice-Sophia-Antipolis, Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication, ayant occupé, pendant près de vingt années, la fonction de Chargé de Communication au sein de grandes entreprises publiques ou privées, avant de se consacrer à l’enseignement et à la recherche. Membre du laboratoire SICLAB, Chercheur associé au Laboratoire CERGAM Toulon, ses recherches portent sur la communication des organisations en général, la communication interne et ses méthodes de direction, le directeur de la communication, en particulier. Au confluent de plusieurs domaines (veille, intelligences économique et collective, knowledge management, technologies de l’information, de la communication et de la collaboration, management, culture et éthique d’entreprise…), ses travaux tendent vers la recherche  – stratégique et systémique –  de régénération du lien social et d’un « humanisme communicationnel » dans les groupes et ce, via les opportunités du réseau.


PRÉSENTATION RESUMÉE DE L’ENSEIGNEMENT


  • HMCOS32 / Questions des intelligences collectives en entreprise, protection des données, question des risques
  • HMCOS33 / Audit de qualité de l’Information et de la Communication
  • HMCOS341 /  Qualité  et réseaux de communication
  • HMCOS41 / Méthodes et méthodologie de mémoire de professionnalisation

HMCOS32 / Questions des intelligences collectives en entreprise, protection des données, question des risques

  1. Apprendre à mobiliser savoirs et connaissances, à travers les processus d’intelligence économique et de Knowledge Management
  2. Appréhender en quoi ces processus peuvent être une opportunité au profit de la communication d’une organisation

HMCOS33 / Audit de qualité de l’Information et de la Communication

  1. Appréhender en quoi une méthodologie d’audit peut être une opportunité au profit de la qualité de l’information et de la communication d’une organisation.
  2. Appliquer un process d’audit qualité sur le domaine de l’information et de la communication organisationnelle, en vue d’obtenir des résultats utiles à ce même domaine.

HMCOS341 /  Qualité  et réseaux de communication

  1. Appréhender en quoi une démarche qualité, associée au numérique, peut être une opportunité au profit de la communication d’une organisation
  2. Apprendre à mobiliser savoirs et connaissances, à travers les processus de qualité appliqués au domaine de l’information et de la communication organisationnelle.

HMCOS41 / Méthodes et méthodologie de mémoire de professionnalisation

  1. Appliquer une méthodologie pertinente à la résolution d’une problématique de communication organisationnelle
  2. Élaboration et suivi du mémoire

 

Sylvie Parrini-Alemanno

Parrini

Sylvie Parrini-Alemanno

Professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers, chercheur au laboratoire DICEN-Ile de France (EA 7339), co-responsable de l’axe « Territoires, Interactions, Médiations ». Ses recherches portent sur les transformations à l’heure du numérique et dans le contexte socio-économique actuel, des modes d’info-communications organisationnels et des transformations interactionnelles.

En appui sur les approches socio-anthropologiques, pragmatiques et interactionnelles, elle  en explore les forces et les faiblesses de leur régulation par la confiance organisationnelle. Son hypothèse d’un triptyque communicationnel organisateur « contrat-processus-dispositif » pose un cadre d’intelligibilité des relations. Ce cadre constitue un écosystème au sens de Tansley. « La notion d’écosystème comme étant l’ensemble des populations existant dans un même milieu et présentant entre elles des interactions multiples » (Arthur George Tansley « The Use and abuse of vegetational concepts and terms », in Ecology, vol. XVI, no 3, pp. 284-307).


PRÉSENTATION RESUMÉE DE L’ENSEIGNEMENT


HMCOS401 Responsabilité managériale, RSE, psychologie de la communication, dialogue social et psycho management

RSE : Comment appréhender les enjeux de la RSE : comment définir la RSE, comment l’améliorer grâce à un processus d’audit

Validation :

  • Répondre à questions contenues dans le PP présenté au cours 
  • Résumer et commenter un des textes proposé au cours
  • Indiquer au moyen d’une observation dans votre entreprise le respect de la législation en matière d’affichage, en matière d’information, en matière d’échange en intra

Frédéric LAMASSE

Frédéric LAMASSE

Réalisateur de films. 


PRÉSENTATION RESUMÉE DE L’ENSEIGNEMENT


HMCOS342 Film institutionnel, conception, réalisation 

Etude et analyse des différentes étapes de la réalisation d’un film institutionnel.

Apprentissage de la grammaire audiovisuelle à partir de la réalisation d’un film institutionnel.

Découverte des nouvelles images : il s’agit d’appréhender comment les organisations peuvent exploiter les évolutions technologiques en matière d’images (RA, VR, RX, 360°, hologrammes…)

Evaluation :   dossier de production appliquées à l’organisation dans laquelle évolue l’étudiant.

Validation :    les étudiants sont appelés à réaliser un film institutionnel (tournage et montage).

Sydné Massiera Pastor

sydné2

Sydné Massiera Pastor

Diplômée d’un Master en Management de SKEMA Business School et titulaire d’un DESS

« Qualité, Sécurité et Professions de Santé » de la Faculté de Médecine de l’Université Nice Sophia Antipolis, elle est Directeur Qualité, Communication et Coordinateur de la gestion des risques associés aux soins au sein d’Etablissements de Santé privés.

 

 


PRÉSENTATION RESUMÉE DE L’ENSEIGNEMENT


HMCOS341 Accréditation, qualité, environnement

Pour être pérenne, une société ou une organisation a besoin de satisfaire ses clients, d’être efficiente à chaque niveau de son organisation et d’assurer sa responsabilité sociale.

L’objectif de cet enseignement est d’appréhender les enjeux de la mise en place d’une démarche qualité au cœur d’une structure et de présenter aux étudiants les méthodes et principes de management de la Qualité. Un focus théorique et concret sur la méthode d’approche processus est au programme. Elle consiste à aborder le fonctionnement de l’entreprise par ses processus, à rechercher la valeur ajoutée de chaque activité réalisée dans un but d’amélioration permanente des performances et de la satisfaction des clients.

Le concept de Responsabilité Sociale des entreprises sera également abordé, ainsi que les enjeux concrets liés à sa mise en application. Des exemples viendront régulièrement illustrer cet enseignement.

Validation :

Les étudiants sont appelés à réaliser un dossier sur la « démarche qualité » de leur entreprise d’accueil.

Bibliographie : 

DETRIE, P., 2001, Conduire une démarche qualité, Paris, Editions d’Organisation. BRANDENBURG H. ; WOJTYNA JP., 2013, L’approche processus, Paris, Edition d’Organisation. CATTAN, M., 2013, Guide des processus, Mayenne, AFNOR Editions.

LEPINEUX, F. ; ROSE, JJ. ; BONANNI, C. ; HUDSON, S., 2016, RSE, La Responsabilité Sociale des entreprises, Paris, Dunod.

MEAUX, F ; JOUNOT, A. ; 2014, Entreprises performantes et responsables, c’est possible ; Jouve, Afnor Editions.